Usine Karadoc

Une usine qui a fermé ses portes, et que l’on a dépouillé de sa raison d’être.

Ne restent que les reliquats d’une vie qu’on peut imaginer avoir été intense.

L’huile et la graisse, toujours là omniprésents, sautent à la gorge.

Entrez avec moi dans l’usine Karadoc (parce que le gras c’est la vie)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :